• Lemonde.fr contre la libertée d’expression ?

    Un atricle que vous trouvez ci-dessous, a été posté sur le monde.fr 
    Quelques passages me choquent, jugez vous même :
    « LES RÉSEAUX SOCIAUX PEUVENT AUSSI SERVIR LE MAL »
    Ce qui est édifiant, c’est que le journaliste convient dans un premier que :
     » il faut agir au niveau d’Internet et des technologies de communication moderne.« Et convient, sans s’en indigner outre mesure que :
    « aller à contre-courant de la culture de la liberté d’expression propre aux évolutions contemporaines. »

    Bien entendu, si un réseau social donne la parole au peuple sans la contrôler, il ne peut en émerger que le « mal » ?

    Voilà une bonne question… Apparemment, Le Monde à trouver une réponse à cette question.

    Voici l’article complet :
  • un pédophile libéré car sa victime était « amoureuse »

    ITALIE – La Cour de cassation italienne a annulé la condamnation d’un homme jugé pour pédophilie, estimant que la Cour d’appel avait sous-évalué le « rapport amoureux » entre l’accusé âgé de 60 ans et sa victime, une fillette de 11 ans. Pietro Lamberti, employé des services sociaux de la ville de Catanzaro en Calabre dans le sud du pays, avait été condamné en février 2011 à cinq ans de prison pour actes sexuels avec mineur de moins de 14 ans, peine confirmée la même année en appel.

    non-à-pédophilie-2-MPI

    Dans un arrêt rendu le 15 octobre dernier, mais relevé par un média italien plus de deux mois plus tard, la Cour de cassation a annulé ce jugement et ordonné un nouveau procès en appel. Selon la plus haute juridiction italienne, la Cour d’appel n’a pas suffisamment pris en compte « le consensus » entre l’homme et la fillette, « l’existence d’un rapport amoureux, l’absence de contrainte physique et le fait que la fillette soit amoureuse ».

    non-à-pédophilie-MPI-225x145

    Selon Il Quotidiano della Calabria, qui a révélé l’affaire, l’enfant vient d’une famille démunie qui l’avait confiée à Lamberti. Après une série d’écoutes téléphoniques, ce dernier avait été surpris en flagrant délit avec la fillette dans son lit. Passé inaperçu au moment de son prononcé, l’arrêt a suscité de nombreuses réactions d’indignation sur les réseaux sociaux, où beaucoup ont vu dans cette décision une « validation de la pédophilie » par la justice italienne.

     

    http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/30/italie-pedophile-libere-victime-amoureuse_n_4519035.html

  • Les banques pourront prélever de l’argent sur vos comptes

     

    Le 11 décembre dernier, un accord des représentants de l’Union européenne a été entériné en toute discrétion. Et pourtant, il vient généraliser une pratique mise en place par le secteur bancaire chypriote il y a quelques mois, en autorisant les banques à ponctionner le compte des épargnants en cas de crise.

    Cette nouvelle mesure qui entrera en vigueur dès 2016 concerne le renflouement interne des banques en cas de crise et s’appliquera aux 28 États membres. « Nous disposons désormais d’un système solide pour le renflouement interne. Le message est clair: ce sont les actionnaires et les créanciers des banques qui devront supporter les pertes en cas de problème, et non les contribuables. Nous avons également fixé des règles claires pour les cas les plus exceptionnels, qui menacent la stabilité financière globale » s’est réjoui Gunnar Hokmark, en charge de la législation au Parlement. Mais si le contribuable n’est pas directement visé, les épargnants – tous contribuables – le seront.

    Selon la directive, lorsqu’une banque se trouvera en difficulté, elle pourra ponctionner les actionnaires et détenteurs d’obligation puis les créditeurs pour couvrir jusqu’à 8% des pertes de la banque. Parmi ces créditeurs se trouvent les épargnants, vous et moi qui déposons de l’argent sur notre compte. Les banques pourront ainsi y prélever de l’argent, du moment qu’elles soient « solvables » et dans le besoin d’une recapitalisation. Les dépôts seront garantis jusqu’à 100 000 euros, au-delà, l’argent pourra être ponctionné. Évidemment, rares sont les personnes à disposer d’un tel montant sur leur compte, mais les entreprises ou ceux qui auraient récemment vendu un bien immobilier pourraient être concernés.

    Cet accord devrait rassurer les banques pour qui tout sera fait pour qu’elles ne fassent pas faillite, mais il pourrait également les inciter à être moins prudentes sur les marchés. Après l’adoption définitive de cette directive, les Etats auront 12 mois pour la transposer dans leur législation nationale. Il n’est donc pas encore trop tard pour dire « stop ! ».

    L’été dernier, le gouvernement chypriote a accepté de ponctionner le compte des épargnants à hauteur de 80% pour les clients de la banque Laiki et 47,5% pour Bank of Cyprus, le principal établissement du pays. Et voici ce que cela donnait en avril sur le compte d’une entreprise cliente de Laiki :

    88-haircut-3

    Sources : ChallengesEuropaLes Crises, Citizenpost

  • Le Brésil choisit l’avion de combat suédois Gripen

    Vous vous rappelez de l’affaire de l’avion du président bolivarien détourné par la France sous commandement américain en contradiction avec le droit international ?
    On vient de recevoir la facture ….

    La présidente Dilma Rousseff (ici, lors d'un défilé militaire en 2011) a retenu l'offre présentée par le constructeur suédois Saab.
     

    Brasilia n’a pas retenu le Rafale français ni le F18 américain pour ce contrat portant sur 36 chasseurs pour 5 milliards de dollars. Le groupe Dassault regrette ce choix et estime l’avion de combat de Saab moins performant.

    Voir l’article

  • Blague douteuse sur l’algérie de François hollande

    A l’occasion d’une conférence de presse commune avec son homologue chinois Wang Yi, le ministre algérien des Affaires étrangères n’a pas caché samedi que vue d’Alger, la déclaration de Hollande passait pour un « incident regrettable ». « Il est clair qu’il s’agit d’une moins-value par rapport à l’esprit qui enveloppe nos relations et à la réalité de ce que les délégations françaises, et même autres, peuvent constater de la situation sécuritaire en Algérie » a-t-il dit, sur un ton autrement plus sobre que celui de la presse algérienne aux éditoriaux furieux.

    Source

  • complotiste ?

    Une conspiration est une entente secrète entre plusieurs personnes, en vue de renverser un pouvoir établi, ou une organisation en vue d’attenter à la vie d’une personne d’autorité. Le terme « conspiration » et ses quasi-synonymes, notamment « complot » et « conjuration », ont fait l’objet de distinctions sémantiques par plusieurs spécialistes de la langue.

     

     

    Les conspirations historiques

    L’Histoire regorge de sordides complots, conspirations et autres conjurations. La plus célèbre des conspirations politiques est certainement l’assassinat de Jules César aux Ides de mars le 15 mars de l’an 44 av. J.-C..

    Voici une liste non-exhaustive de conspirations historiques célèbres :

    L’époque contemporaine n’est pas moins abondante en conspirations. En voici une liste non-exhaustive :

  • « 12 ans que nous avons un comportement de carpettes »

  • Nous sommes à deux doigts de la dictature numérique

    Gilles Babinet, nommé « Digital champion » auprès de Neelie Kroes, pour porter la voix numérique de la France à Bruxelles, s’insurge contre le système de surveillance des données, inclus dans la Loi de programmation militaire.

    Selon Gilles Babinet, « cette loi va bien plus loin que ce que permet la loi américaine ». - AFP

    Selon Gilles Babinet, « cette loi va bien plus loin que ce que permet la loi américaine ». – AFP

    Que pensez-vous de l’article 13 sur le renforcement de la surveillance des données , qui va être discuté au Sénat mardi ?

    Cette loi, c’est le plus grand coup porté au fonctionnement de la démocratie depuis les lois d’exceptions pendant la guerre d’Algérie. Il n’y a plus de pouvoir du juge. Or, comme le disait Montesquieu, le père de la séparation des pouvoirs en France, « Tout pouvoir va jusqu’au bout de lui-même ». Je n’ai pas de problème à ce que l’on aille fouiller dans la vie des gangsters. Encore faut-il savoir qui est celui qui désigne le gangster, et il faut que cela soit un juge. En aucun cas, il ne faut donner un donner un blanc seing aux militaires et à d’autres pour écouter tout et tout le monde en temps réel. Nous sommes à deux doigts de la dictature numérique.

    Comment expliquez-vous la faiblesse des réactions ?

    Je ne sais pas. Le monde de l’Internet s’est révolté comme un seul homme contre l’Hadopi et là, c’est bien pire. On critique Prism (le programme de surveillance de la NSA, ndlr) et là, on va bien plus loin. On institue l’état de surveillance permanent.

    Le gouvernement affirme que les contre-pouvoirs sont renforcés, notamment via l’autorité administrative de la CNCIS (Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité)…

    Je ne crois qu’en la séparation des pouvoirs, et donc dans le pouvoir d’un juge, ce que n’est pas la CNCIS. Un contre-pouvoir, c’est par nature coercitif, cela doit empêcher que les choses se passent, si elles ne sont pas souhaitables. Il ne s’agit pas d’intervenir quand quelqu’un s’est noyé.

    Le gouvernement dit aussi qu’il s’agit de se doter d’outils pour lutter à armes égales contre les Etats-Unis…

    Cette loi va bien plus loin que ce que permet la loi américaine. Aux Etats-Unis, elle serait anti-constitutionnelle, car dans la constitution américaine est inscrit le principe de la propriété privée et donc des correspondances. Pour se protéger de problèmes comme Prism par exemple, j’ai proposé que l’on se dote d’un système de sécurité européen. Mais il faudrait confier la gouvernance des « clefs » de ce système de sécurité aux juges, afin de garantir son usage uniquement à des fins judiciaires.

  • Lettre d’Alexandre Astier à Frédéric Taddéi

  • Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

    Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

     http://korben.info/edward-snowden-et-pourquoi-pas-la-france.html

    par Noam Chomsky

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Noam_Chomsky

    Voir tout les articles

Page 20 sur 75« Debut...10...16171819202122232425...405060...fin »