• Conclusion

    0 pointé

    Dans les propositions du MEDEF, il y a donc, pour l’essentiel, des mesures qui ont été déjà mises en œuvre sans grand effet sur l’emploi (aucun des chiffres avancés n’est justifié).

    Le patronat propose en fait de cumuler les baisses de salaires, de cotisations, d’impôts, comme si la régression sociale était la solution. Cela ne pouvait que provoquer un rejet de la part du gouvernement et de l’ensemble des organisations syndicales.

    Ce n’est pas comme cela que l’on peut « engager un nouveau dialogue économique et social ».

    On passe au plan B ?

    Michel Montigné

Comments are closed.