• Créer des problèmes, puis offrir des solutions

    Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

    par Noam Chomsky

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Noam_Chomsky

    Voir tout les articles

1 Comment

  1. faissoil abdou says: 29 novembre 2013 at 13 h 31 min

    la violence est une chose resistible

Comments are closed now.