• Huawei menace de représailles Elise Lucet

    HUAWEI – Dans les écoles de communication, on appellerait ça une erreur de débutant. Échaudé par la séquence dans laquelle il apparaît dans le dernier numéro de « Cash Investigation » (diffusé mardi 4 novembre au soir sur France 2), le patron de Huawei France, François Quentin, a eu une réaction qui risque de raviver la polémique. Il rebondissait sur son altercation avec la journaliste Elise Lucet à propos de documents stipulant que le fabricant de téléphones portables faisait appel à une main d’oeuvre infantile.

    « J’ai activé tous mes réseaux et madame Lucet n’aura plus aucun grand patron en interview, sauf ceux qui veulent des sensations extrêmes ou des cours de Media Training ! », a-t-il déclaré jeudi lors des Assises de l’industrie, organisées par L’Usine Nouvelle. Dans l’enquête de « Cash », la journaliste interpelle le dirigeant sans y avoir été invitée. Devant la caméra, elle montre à François Quentin le témoignage d’une jeune Chinoise de 13 ans qui explique travailler 13 heures par jour pour « nettoyer » les écrans.

    Lire tout

Comments are closed.