• La crise a beaucoup aggravé les inégalités

    L’Insee vient de publier une analyse des revenus et des patrimoines des Français en 2010. Elle montre ce dont on se doutait : la crise a beaucoup aggravé les inégalités et frappé surtout les plus pauvres. Entre 2008 et 2010, les plus pauvres (1er décile) ont perdu 3,2 % de pouvoir d’HA quand les + riches (10ème décile) en ont gagné 2,8 %. Une justification de plus pour faire porter l’essentiel de l’effort de redressement des comptes publics sur les revenus des + aisés.

Comments are closed.