• Lettre aux Abstentionnistes

    Vous êtes le premier parti de France

    … et pourtant vous vous sentez inutiles, invisibles… 55,6% aux cantonales de 2011, 37,9% aux régionales de 2004, 57,2% en 2004 aux européennes, 33,5% aux municipales de 2008. En 2002, vous étiez 28,4% au premier tour de l’élection présidentielle; cette même élection présidentielle durant laquelle quelques 5 ou 6% d’indécis de gauche ont été accusés d’avoir porté Jean Marie Le Pen au deuxième tour. Vous êtes le premier parti de France; vous étiez, ce 21 avril 2002, 28,4% à choisir votre candidat, toujours le même… celui que vous menez inlassablement au pouvoir et à chaque élection : le Silence.

    Un parti comme les autres, le plus gros et le plus puissant de tous, malgré votre rejet de la politique, votre défiance à l’égard de tous; un parti au sein duquel s’expriment toutes les opinions, même les plus contradictoires : depuis les libres penseurs, qui attendent l’invention de la télépathie pour nous faire partager le fruit de leurs méditations, jusqu’aux victimes d’une société de plus en plus incontrôlable et injuste, et dont le légitime découragement a si bien été récupéré par le candidat Silence. Dans vos rangs trainent aussi tous ceux qui ont décidé que tout cela était bagatelle, que d’aller s’incrire sur une liste était fastidieux, tout comme il est dérangeant de devoir sortir un dimanche, pour aller à quelques pas de chez soi mettre un bout de papier dans une enveloppe, ces gens libres et heureux qui ont bien mieux à faire.

    Vous vous accordez sur un constat, justifiant ainsi votre alliance disparate : voter ne sert à rien.

    Vous êtes pourtant la meilleure preuve du contraire. Soyez en sûr, votre voix est à chaque élection la plus entendue. Votre candidat, toujours majoritaire, est ainsi systématiquement élu. Tous ces politiques, auxquels vous ne croyez plus, se sont pourtant pliés à la démocratie républicaine, et ce à chaque fois. Au candidat Silence, vainqueur au premier tour de toutes les élections, chaque responsable politique a rendu visite, posé des questions, prêté attention, et a volontiers obéï… « Qu’avez vous à dire Monsieur Silence? », « Que souhaitez vous pour ces 35% d’électeurs qui sont derrière vous », « Autour de quelles propositions pourrions nous nous entendre? »… et la réponse, bien sûr, fût le silence, la réponse fût « rien ». Vous voyez? Votre candidat ne vous a pas trahi, et son message a été entendu.

    – A ceux qui ne votent plus car ils ont été trahis, à cette « classe populaire » dont le silence est aujourd’hui l’occasion de pourcentages trompeurs, d’un passe-passe mathématique par lequel on proclame que votre candidate s’appelle Marine Le Pen, je veux demander si le candidat Silence n’est pas devenu le pire de vos ennemis? Ne pensez vous pas justement qu’il est temps de répondre aux médias, aux sondeurs et aux éditorialistes qui vous imposent Marine Le Pen comme porte parole officiel? Le candidat silence se tait encore une fois : vous l’avez nommé pour ça. Pourtant, vous savez ce qu’il en est, vous savez ce que vous êtes, vous savez ce que vous n’êtes pas : il est grand temps de le rappeler, il est temps de reprendre cette parole, qu’on est en train de vous voler. Il n’y a pas 4 candidats à cette élection qui nous attend, comme le rapporte pourtant l’ensemble de ces mêmes médias qui disent que c’est vous, qui vous exprimez à travers Marine Le Pen. Parmi ces autres candidats, certains s’adressent à vous, à vous d’abord! Ecoutez-les et lisez-les… allez à leur rencontre lorsqu’ils viennent à vous. Pour les penseurs, pour les sondeurs, les commentateurs de tout poil, tant que vous voterez Silence, vous voterez Le Pen.

    – A ceux qui n’ont jamais voté parce qu’ils pensent que cela ne sert à rien, je veux demander « comment le savez-vous? »… comment savez vous à quoi sert de mettre le bulletin « Jean Bidule », « Aghate Machin » ou « Jean-Pierre Truc » dans une urne, puisque vous ne l’avez jamais fait?
    Peut-être pensez-vous que les candidats sont tous les mêmes? Les projets tous identiques? L’honnêteté, celle que vous voudriez voir plus souvent au coeur du débat politique, vous oblige à reconnaître que ces fameux projets que vous trouvez identiques : vous n’avez pas pris la peine de les lire. Quelques apparitions télé, trois quatre propos sortis de leur contexte dans une colonne de journal, et voilà votre tour d’horizon des projets politiques. La passivité, celle que vous reprochez, souvent à juste titre, aux gouvernements, est pourtant l’attitude, la bataille, la voie que vous avez choisie. Il existe cette année des projets puissants, profonds et radicaux qui ont pris la mesure de la situation : lisez-les, quitte à pouvoir, pour la première fois, les ignorer avec grandeur.

    – A ceux, enfin, qui n’ont pas besoin de faire partie des « classes populaires » pour ne plus croire en rien, et surtout en personne, je veux rappeler que le candidat Silence n’a jamais réussi, lui non plus, à redresser le chômage, à faire baisser la précarité, à renflouer les caisses de l’état, à rétablir la justice sociale. L’innaceptable est l’ennemi de tous, et pourtant il arrive, et pourtant il se répend… car il peut précisément compter sur le silence, encore lui, pour lui faire un passage.

    Que reprochez vous à Nicolas sarkozy face à Madame Merkel? Son silence…
    Que reprochez vous à François Hollande face au bilan de Maastricht? Son silence…
    Que reprochez vous à François Bayrou face à la responsabilité incontestable des banques dans la crise de la dette? Son silence…
    Que reprochez vous à l’extrême gauche dont les scores ressemblent à un montant de projet de taxe Tobin? Votre silence…
    Que reprochez vous à Madame Le Pen qui parle au nom de tous les français le langage de la regression sociale et culturelle? Que sa voix couvre votre silence…
    Que reprochez vous à tous ces hommes qui ont eu un jour où l’autre des responsabilités et ont laissé l’injustice s’intaller au coeur des institutions européennes? Leur silence…

    Vous le voyez, voter n’a rien d’inutile : Vous êtes le premier parti de France, depuis toujours votre candidat est élu, et dicte sa loi à ceux qui vous gouvernent; celle du Silence, de l’abdiquation et du renoncement.

    Marine Le Pen fait 20% des votants… montrez lui qui vous êtes, montrez lui qui nous sommes, montrez à vos concitoyens ce qu’être français veut dire.

    Membres du Parti Abstentionniste, cette année encore, votre candidat favori vous attend. Donnez lui, cette année encore, votre voix, et il saura comme d’habitude la noyer et la fondre, la taire, la tuer dans le silence.

     

    lu sur facebook : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=233929700024499&id=233928806691255

Comments are closed.