• L’Eurex, leader des bourses de produits dérivés

     

    Le 16 Avril, un contrat à terme sur les emprunts d’Etat Français va être lancé par l’Eurex, le leader des marchés à terme devant le CME et le LIFFE.

    Un marché à terme est un marché dans lequel des transactions donnent lieu à paiement et livraison des actifs financiers ou des marchandises à une échéance ultérieure. C’est donc une Bourse (voir fonctionnement Bourse ) sur laquelle on négocie entre autre des contrats à termes, ou contrat futures. Il s’agit de contrats par lesquels un acheteur s’engage à acheter un sous-jacent au vendeur à une échéance donnée

    Par exemple, le contrat future CAC est coté sur la Bourse LIFFE. Il permet à un acheteur et un vendeur de prévoir une transaction sur le CAC à une échéance future. Le LIFFE, créé à Londres en 1992, appartient aujourd’hui à NYSE Euronext qui l’a racheté en 2001 afin de le fusionner avec ses Bourses de produits dérivés le MONEP et le MATIF, en perte de vitesse. Depuis la fusion, la négociation du contrat sur l’OAT Français, géré par le MATIF, a été abandonnée

    La négociation est donc prête à reprendre par l’intermédiaire de l’eurex. L’Eurex a été créé en 1997 par la fusion du marché à terme allemand, la Deutsche Termin-Börse (DTB), et le marché à terme de Zurich, le Swiss Options and Financial Futures Exchange (SOFFEX). Il appartient à Deustche Boerse.

    Alors que le LIFFE est très présent sur les marchés des contrats de taux à court terme (tel que l’Euribor), l’Eurex domine le marchés des contrats de taux à long terme. Son contrat phare est le contrat sur l’Eurobund, sur lequel il s’échange plus de 150 milliards d’euros par jour

    Pour se diversifier, l’Eurex va donc lancer un contrat sur l’OAT français et reprendre ainsi le flambeau du MATIF. Officiellement, les raisons de l’Eurex sont louables. Le nouveau contrat va permettre d’améliorer la liquidité sur les obligations d’Etats françaises, car les investisseurs disposeront d’un outil de couverture sur ces emprunts.

    Mais il s’agit aussi d’un outil pour spéculer sur les emprunts français, et donc attaquer la dette française un peu comme les traders ont pu le faire avec l’Italie.

    Et le moins qu’on puisse dire c’est que le torchon brule entre les politiques français et monde de la finance. Le premier accuse le second d’être le principal responsable de la crise de la dette. C’est particulièrement le cas de la gauche qui a promis si elle prend le pouvoir de s’attaquer au monde de la Finance.
    Et le monde de la Finance a déjà riposté dans la presse (Dans The Economist) en qualifiant l’élection présidentielle de frivole et surréaliste.

    La création d’un outil pour spéculer contre la dette française quelques jours avant le premier tour de l’élection présidentielle n’a peut être rien d’un hasard.

    Source : http://www.monfinancier.com/finances/actualites-patrimoniales-c2/finance-pour-les-nuls-r7/l-eurex-leader-des-bourses-de-produits-derives-9373.html

Comments are closed.