• Olivier Delamarche 04 Septembre 2012

    « On attend du dieu Bernanke qu’il prêche la bonne parole, qu’il indique ce qu’il va faire pour sauver le monde et en fait on est toujours déçu — Il échoue lamentablement à réduire le chômage depuis 3 ans avec les quantitative easing — Monsieur Draghi est un disciple de Monsieur Bernanke — L’Espagne qui appelle à l’aide cela signifie pour nous tous des dettes insoutenables et une réduction de la croissance. »

Comments are closed.