• Une loi pour interdire l’école à la maison !

    Une nouvelle proposition de loi, venant au Sénat sous le n°245, enregistrée à la Présidence du Sénat le 18 décembre 2013, et qui vient d’être connue, menace d’interdire purement et simplement l’école à la maison en France.

    C’est une nouvelle fracassante et qui paraît farfelue. Elle est pourtant authentique, comme on peut le vérifier sur le site du Sénat. Le gouvernement, craignant une levée de boucliers, demande à ses sénateurs de tenter l’opération, afin de voir comment réagit l’opinion.

    Par principe, chaque citoyen doit se sentir concerné par cette nouvelle loi totalement liberticide.

    Les seul cas d’exemption serait pour un enfant d’être examiné et autorisé par un médecin qui serait « agréé »  par l’académie. Un médecin officiel, donc. Qui ne connaît pas l’enfant, ni votre famille.

    Cela ne s’était jamais vu en France. Il y avait bien la conscription militaire, mais l’enfant n’était pas concerné. Cette fois, ce sera l’école obligatoire.

    Et si l’enfant n’y va pas, enverra-t-on les gendarmes ? Ou les parents devant les tribunaux ?

    Jusqu’ici, seule la scolarité était obligatoire, et non l’école elle-même.

    On assiste là à l’une des pires dérives politiques actuelles, puisque c’est l’enfant maintenant qui est kidnappé par l’école.

    On se souvient de précédents dans l’Histoire, notamment de la Révolution culturelle chinoise où l’enfant était, de même, séparé de sa famille.

    Cela contrevient naturellement à la Déclara­tion Universelle des Droits de l’Homme de 1948 qui dit: « Les parents ont par priorité le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants. » (Art. 26-3)

    En outre, les auteurs de cette proposition de loi s’attaquent directement à la liberté de conscience et aux religions, une fois de plus.

    Autrement dit, l’Etat entend retirer aux parents leurs enfants pour mieux les contrôler au sein de ses établissements scolaires dont on connaît les performances… destructurantes pour les enfants.

    http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/d-wiedemann-une-loi-pour-interdire-l-%C3%A9cole-%C3%A0-la-maison

  • ça commençait à se voir :)

    Interrogé mardi par Le Figaro, Roger Cukierman, le président du Crif est revenu sur la mise en accusation de Nicolas Anelka par la Fédération anglaise de football, pour avoir fait une «quenelle» lors d’un match. «C’est un peu sévère» juge-t-il, ajoutant que «ce geste a une connotation antisémite seulement dans l’hypothèse où ce geste est fait devant une synagogue ou un lieu de mémoire concernant la Shoah. »

    «Quand il est fait sur un lieu quelconque, qui n’a pas de spécificité juive, il me semble que c’est un geste de révolte un peu anarchique contre l’establishment qui ne mérite pas de sanctions sévères.», a-t-il ajouté.

  • Mesdames et Messieurs du parti de gauche, répondez moi s’il vous plait !

    Le parti de gauche a publié un article pour Condamner «  avec la plus grande fermeté les provocations racistes et antisémites que Dieudonné M’Bala M’Bala « 
    Comme le vous aime encore beaucoup, je tente une communication avec vous afin que vous puissiez détailler les points suivants afin d’éclairer un électeur un peu perdu …
    « Le secrétariat national du Parti de Gauche condamne avec la plus grande fermeté les provocations racistes et antisémites que Dieudonné M’Bala M’Bala ne cesse de répéter lors de ses spectacles » :
    Suite au bordel médiatique entourant cette histoire et entendant un ami me parler de sa femme qui est juive avec la double nationalité française/israélienne et fan de Dieudoné, je me suis dis « il faut que tu sache » et je me suis lancé dans le visionnage de ses spectacle en commençant par les premiers, et je n’ai rien vu d’antisémite pour le moment.
    Afin de m’éviter de regarder tout les spectacles, pourriez vous m’indiquer quel spectacle et a quel moment de celui ci il tiens des propos antisémite ?
    « Pour le Parti de Gauche, la République n’est pas un régime neutre. Elle est construite notamment sur des valeurs et des principes, garantis par la loi « 
    Pourriez vous me donner votre avis sur comment a été saisi le conseil d’état afin d’interdire le spectacle de nancy ?

    Vous citez également les mot de Dieudoné dans une vidéo :

    « Je n’ai pas à choisir entre les juifs et les nazis. Je suis neutre dans cette affaire. . (…) C’est passé Qui a provoqué qui ? Qui a volé qui ? Je ne sais pas… Même si j’ai ma petite idée… »

    Alors ici, on est clairement dans la provocation, il me semble que depuis le sketch du colon isarélien, il y a eu un escalade des représailles de part et d’autres, et que cette provocation n’est qu’une réponse à la centaines de procès (pour rappel il en as perdu 7) depuis 2003.Ce n’est pas forcément de très bon gout, mais cela fait-il de lui un antisémite ?

    « Le Parti de Gauche exige donc des autorités compétentes que ce type de vidéo ne puisse être diffusé sur internet. »
    Ne pensez vous pas que de mettre en place un filtrage de l’internet est dangereuse et pourrait glisser vers une censure comme en Chine, Syrie  …. ?
    Si des propos illégaux sont tenu sur internet (il n’est pas anonyme) , n’as t’ont pas les lois de la république pour le condamner ?
    « Contre le racisme et l’antisémitisme, le Parti de Gauche sera toujours au premier rang quels que soient ceux qui sont visés. »
    Que pensez vous de la blague de hollande ?
    Enfin, pensez vous qu »il aurait fallu interdire ces sketch ? (Je vous invite a répondre indépendamment pour chacun d’eux)


     

    Merci d’avance de m’éclairer ainsi que ceux qui lirons vos réponses.

     

  • Triste France ….

    Ce mardi 7 janvier, Rue89 a publié une tribune violemment hostile à l’encontre de l’animateur Frédéric Taddeï, présenté comme un co-responsable de « l’avilissement du débat public » qui « attise la haine » et « nourrit les salauds ».

    Son crime? Avoir invité sur son plateau l’humoriste controversé Dieudonné mais également Tariq Ramadan, Alain Soral, Marc-Edouard Nabe et Houria Bouteldja, tous qualifiés d’« assassins du vivre-ensemble ». Taddeï se serait rendu aussi coupable d’entretenir une « obsession » sur la question israélo-palestinienne.

    L’auteur de ce papier, dénommé Laurent David Samama, n’est pas seulement « journaliste aux Inrockuptibles, ancien rédacteur en chef de l’Arche et membre du comité de rédaction de la Règle du jeu » comme le présente succintement sa notice de Rue89.

    Il est également un ancien membre de The Israel Project, un lobby ultra-sioniste basé à Washington et à Jérusalem.

    Lire la suite

  • Toujour un peu (beaucoup?) moins de démocratie en france …

    Que le code Civil  ait besoin d’un coup de balai et de refonte   c’est absolument certain . Qu’il faille l’adapter aux nécessités et aux contraintes de notre époque  sans empiler des articles de lois qui finissent par se contredire les uns les autres , c’est encore plus sûr.

    Mais que ces décisions et ces modifications se fassent en dehors du processus législatif  , c’est totalement dément .

    D’abord cela confirme l’enterrement en grandes pompes de la séparation des pouvoirs .. Nous sommes désormais bien en dictature . Puisque l’exécutif décide seul du législatif .

    Cela permettra aux lobbys d’influencer directement les nouveaux textes qui seront peu étudiés puisque non votés  et non débattus .

    Ou alors , j’en conclus que le Gouvernement a décrété l’état d’urgence  mais qu’il a juste oublié d’en informer le peuple Français .

    Ce texte passe de plus en procédure accélérée !!

    Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/160114/le-code-civil-desormais-reforme-par-ordonnance-fin-de-la-democratie-francaise

    Le texte de loi : http://www.senat.fr/leg/pjl13-175.html

     

  • Mr @fhollande , Il faudrait rapeller ceci à vos ministres #droitsdelhomme

    Article 19

    Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

    http://www.un.org/fr/documents/udhr/index3.shtml#a19

    http://i.huffpost.com/gen/1528230/thumbs/o-HOLLANDE-VALLS-ALGRIE-facebook.jpg

    Et évitez les blagues racistes s’il vous plait …

  • Censurer Dieudonné sur Internet ?

    Le ministre de l’intérieur Manuel Valls veut lutter contre la diffusion des contenus racistes et antisémites sur Internet, et souhaite pour cela agir à la fois avec la justice, et en dialoguant avec « les opérateurs ». A commencer par les hébergeurs des vidéos et les réseaux sociaux.

    Le ministre de l’intérieur Manuel Valls était ce matin l’invité de Patrick Cohen sur France Inter, pour évoquer la décision d’interdire le spectacle de Dieudonné au nom du trouble à l’ordre public que provoqueraient ses prises de parole. A cette occasion, M. Valls a confirmé la volonté du Gouvernement d’étendre la censure de Dieudonné à internet.

    « La parole raciste et antisémite, elle est là, elle se déverse sur Internet, donc ce combat continue. Toujours avec plus de sérénité et de fermeté, parce que moi je crois de plus en plus en la France et en ses valeurs« , a d’abord prévenu le ministre de l’intérieur.

    « Dieudonné effectivement n’a pas besoin de la scène pour se faire entendre« , l’a relancé Patrick Cohen. « Est-ce que vous pourriez, fort de la décision du Conseil d’Etat, envisager des mesures coercitives à l’encontre de son site internet ou des diffuseurs de ses vidéos ?« .

    « Moi je crois que là où il y a une parole antisémite, raciste, qui se diffuse, la justice doit pouvoir agir« , a confirmé Manuel Valls. Or le Conseil d’Etat ayant décidé hier de créer pour la première fois un régime de censure par précaution (ce dont M. Valls s’est félicité sur BFMTV), il ne s’agit plus de condamner les propos racistes ou antisémites après leur diffusion, mais bien d’empêcher qu’ils puissent être diffusés.

    « C’est difficile, je le sais bien, j’ai toujours dit que quand j’ai lancé son combat juridique, il y avait une part de risque. Mais je crois que nous ne pouvons pas laisser se diffuser cette parole, y compris sur Internet. Il faut en discuter notamment avec les opérateurs« , a prévenu Manuel Valls. « Vous savez qu’on a réussi notamment sur Twitter à ce que la parole antisémite ou homophobe ne se diffusent pas. Mais c’est vrai que sur un plan juridique, les choses ne sont pas simples, donc il faut continuer ce combat« .

    En juillet dernier, Twitter avait en effet fini par céder aux pressions du Gouvernement français, en acceptant pour la première fois de fournir à une justice non-américaine les éléments d’identification d’internautes accusés d’antisémitisme. Fin 2012, le réseau social avait aussi accepté de supprimer les tweets qui lui étaient signalés. Toute la difficulté étant alors de trouver les critères justes pour être intraitable avec l’antisémitisme, mais parfaitement tolérant avec l’antisionisme. Une frontière essentielle que l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) semble avoir du mal à appliquer dans ses propres demandes de censure, alors que d’autres comme le député UMP Frédéric Lefebvre demandent carrément à « éradiquer la propagande antisioniste« , quand bien même cette dernière n’est qu’une position politique parfaitement acceptable dans un Etat de droits.

    De son côté, Google France a accepté en 2012 de faire exception à la neutralité affichée de son algorithme de suggestions de recherches, pour ne plus suggérer de recherches visant à savoir si une personnalité est juive. La même année, la LICRA avait cependant échoué à faire interdire la diffusion du film « l’Antisémite » de Dieudonné sur Internet, dont elle avait aussi demandé le retrait de la bande annonce sur YouTube.

    En fin d’année dernière, le CRIF a demandé que Dieudonné soit moins visible sur YouTube, pour le moment sans succès. Son président Roger Cukierman estimaient que les hébergeurs de vidéos « portent une grave responsabilité quand ils mettent sur leur page d’accueil monsieur Dieudonné » car, selon lui, cela « a un impact très efficace sur l’antisémitisme« .

    http://www.numerama.com/magazine/28023-censurer-dieudonne-sur-internet-valls-veut-discuter-avec-les-operateurs.html

  • Pourquoi ne pas dire la vérité ?

    Le PIB a reculé de 0,1 % au troisième trimestre, l’INSEE l’a annoncé ce matin. Sur RTL, Pierre Moscovici a rapidement réagi : « Je maintiens mes prévisions (…) nous sommes au moment où la machine économique redémarre. » Cela fait 40 ans qu’on nous répète que la croissance va revenir. Il est temps de regarder la vérité en face : il ne faut plus compter sur la croissance pour sortir du chômage, il faut passer au plan B !

  • Des sans-abri pour nettoyer Fukushima

    Dans la ville de Sendai, à 80 km de Fukushima, des intermédiaires de la centrale nucléaire recrutent des SDF pour 6 euros de l’heure.

    Vue aérienne des réacteurs 5 et 6 de la centrale de Fukushima
    Vue aérienne des réacteurs 5 et 6 de la centrale de Fukushima © NEWSCOM/SIPA

    « Ils nous disent : ‘Vous cherchez du travail ? Vous avez faim ?’ On répond oui , et ils nous offrent un job », raconte Shizuya Nishiyama, dans une vidéo diffusée par France 3. Ce sans-abri de Sendai, à 80 km de Fukushima, comme ses camarades de galère, se voit en fait proposer d’aller travailler comme nettoyeur à la centrale nucléaire sinistrée. Ils y sont payés 6 euros de l’heure, dont sont déduits logement et nourriture.

    « On traîne ici avec nos sacs, on tourne autour de la gare, on est faciles à repérer », explique Shizuya. Les entreprises payent des intermédiaires pour recruter ces sans-abri, 80 euros par tête.

    Les employés de la centrale ne peuvent plus travailler

    C’est un pasteur qui a révélé l’affaire. Ces sans-abri, il les côtoie pour avoir ouvert un centre de jour pour ceux qui ont perdu leur habitation après le tsunami de 2011. « Les employés de la centrale ont déjà atteint les limites de l’irradiation et ne sont plus autorisés à travailler. On masque la pénurie de personnel qualifié en recrutant des sans-abri qui ne savent pas qu’ils risquent leur vie », explique-t-il.

    Le tsunami du 11 mars 2011 a fait 20.000 morts et disparus. A la centrale nucléaire Fukushima, il faudra 40 ans pour démanteler les réacteurs ravagés.

    Le Point.fr – Publié le – Modifié le

  • Deux hommes ont adopté un enfant… pour le violer durant six ans

    Deux pédophiles, l’Américain Mark Newton et l’Australien Peter Truong, sont passés devant la justice australienne pour le viol de leur enfant de dix ans, adopté en Russie en 2005. Selon les enquêteurs, le petit garçon aurait été violé durant plus de six ans par ses parents mais aussi par d’autres pédophiles dans le monde. Mark Newton a été condamné à 40 ans de prison, Peter Truong doit encore connaître sa peine.

    L’histoire contée par le Sydney Morning Herald semble sordide mais est pourtant bien réelle. Deux pédophiles, un Américain et un Australien, sont allés jusqu’en Russie pour adopter un garçon de deux ans à peine, dans le but de le violer à plusieurs reprises. Ils ont payé une mère porteuse 8000 dollars et ont falsifié des documents pour récupérer l’enfant à l’âge de deux ans.

    Le garçon a ainsi été violé à plusieurs reprises par Mark Newton et Peter Truong, qui ont également « offert » leur enfant à plusieurs pédophiles à travers le monde. Selon la police australienne, alertée par les autorités néo-zélandaises qui enquêtaient sur des réseaux pédophiles, au moins huit hommes sont impliqués dans cette affaire à grande échelle. Le petit garçon a été emmené en France, en Allemagne, en Australie et aux Etats-Unis pour y subir les pires sévices…

    Mais l’arrestation de Mark Newton et Peter Truong n’est que le début de l’affaire selon la police australienne qui compte faire appel à Interpol pour découvrir toutes les personnes impliquées dans cette terrible affaire de pédophilie. Des vidéos ont en effet été tournées avec l’enfant, âgé à l’époque entre 2 et 8 ans. Sur ces vidéos « particulièrement choquantes », qui n’ont même pas pu être diffusées durant le procès, le garçon semble livré à lui-même, contraint de s’exécuter sous peine d’être frappé.

    Mark Newton, condamné à 40 ans de prison et 400.000 dollars d’amende, et Peter Truong, qui connaîtra bientôt sa peine, s’était déjà fait remarquer dans les médias australiens en 2010. Dans une interview accordée à une antenne régionale de ABC, ils avaient expliqué combien il était difficile d’adopter pour un couple homosexuel. Personne ne s’attendait alors à une telle affaire…

     

    http://www.sudinfo.be/887882/article/actualite/monde/2013-12-23/voici-les-deux-hommes-qui-ont-adopte-un-enfant-pour-le-violer-durant-six-ans

Page 19 sur 75« Debut...10...15161718192021222324...304050...fin »