• Après l’Espagne, la Grèce et le Portugal, la grogne gagne l’italie…

    Des heurts ont opposé des jeunes et des policiers à Milan, à Rome et à Turin ce vendredi en Italie où des milliers d‘étudiants et de lycéens ont protesté contre les mesures d’austérité du gouvernement.

    Des manifestations ont eu lieu aussi à Pise, Bologne, Florence et Palerme.
    “Sauvez les écoles, pas les banques”, scandaient des jeunes.
    Les manifestants protestent contre les coupes dans le budget de l‘éducation qui ont été réalisées par le précédent gouvernement, celui de Silvio Berlusconi. Ils déplorent aussi que le chef du gouvernement Mario Monti n’ait pas pris de mesures en faveur de ce secteur.
    “Nous descendons dans la rue non seulement pour dire que nous n’acceptons pas ces politiques d’austérité, mais aussi pour attirer l’attention de l’opinion publique sur les problèmes des écoles, pour dire que l‘école est une secteur important, celui qui forme la société”, explique Matteo, un manifestant.

    Des étudiants et des lycéens participeront certainement à la manifestation du 27 octobre à Rome contre l’austérité.

    Avec AFP et Reuters

    Source : http://fr.euronews.com/2012/10/05/italie-manifestations-d-etudiants-et-lyceens-contre-l-austerite/

  • Olivier Delamarche – 2 Octobre 2012

  • « CleanIT » : le nouveau projet qui va faire bondir les internautes

    Sous couvert de lutte contre le terrorisme, ce groupe de réflexion européen propose notamment d’interdire les pseudos et avatars sur les réseaux sociaux.

    Une manifestation contre le projet Acta, en juin dernier à Paris (Sipa)

    Une manifestation contre le projet Acta, en juin dernier à Paris (Sipa)

    Après Hadopi, après Acta, voici venir CleanIT, le nouveau projet européen de réglementation du web qui risque de faire bondir les internautes et les défenseurs des libertés publiques sur internet.

    Il y a maintenant deux ans, le Programme de Commission européenne pour la prévention et la lutte contre la criminalité avait mandaté un groupe rassemblant responsables gouvernementaux et représentants du secteur privé afin de réfléchir aux moyens de lutter contre le terrorisme sur internet. Pour ce faire, le projet, baptisé « CleanIT », et mené par le responsable néerlandais de l’anti-terrorisme But Klaasen, avait été doté d’un budget de 400.000 euros.

    « Ridicule » et « effrayant »

    Depuis, ce groupe de réflexion travaille discrètement, rendant régulièrement des rapports d’étapes qui n’ont jusqu’à présent été que très peu médiatisés. Mais la semaine dernière, l’association de défense des libertés sur internet European Digital Rights (EDRI) a mis la main sur un nouveau rapport jusqu’à présent tenu secret et comportant des propositions assez étonnantes, voire « ridicules » ou « effrayantes » selon certains, qui risquent en tous cas de provoquer une levée de boucliers chez les défenseurs du web.

    En effet, pour lutter contre le terrorisme, CleanIT propose ainsi tout simplement de bannir tout « contenu terroriste ». Or, cette idée suppose tout d’abord de trouver une définition commune à tous les pays d’Europe du terrorisme et de ce que peut-être un « contenu terroriste », au risque dans certains cas de violer la liberté d’expression de certains groupes. En outre, le projet propose d’également rendre illégal le simple fait de faire un lien hypertexte vers de ces « contenus terroristes ».

    CleanIT entend également mettre la pression sur entreprises du web en assimilant le fait d’avoir un groupe terroriste dans ses clients à une aide financière au terrorisme. Ainsi, le fait de « fournir des services internet » à l’un de ces groupes serait qualifié « d’aide économique (…) et serait donc un acte illégal ».

    Parmi les autres mesures proposées risquant de déclencher un tollé figurent notamment le fait d’obliger les entreprises du web « n’autoriser que les vrais noms » des internautes, ce qui reviendrait à interdire tout pseudo, l’obligation de mettre sa vraie photo sur les réseaux sociaux ou encore l’obligation d’inclure dans les navigateurs un « bouton d’alerte »…

    Autant de mesures qui semblent inapplicables à moins de mettre internet sous tutelle des Etats ainsi que sous surveillance généralisée. « CleanIT » précise que son but n’est pas d’édicter des règles contraignantes mais de proposer une série de mesures et de principes destinés à guider les Etats membres dans leur travail législatif.

    Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20120926.OBS3582/cleanit-le-nouveau-projet-qui-va-faire-bondir-les-internautes.html

  • Une vidéo qui tue : Dérange.

  • On propose un false-flag en publique comme excuse pour attaquer l’Iran

  • « Martine en Syrie »

  • La Turquie bombarde des cibles en Syrie

    L’OTAN s’est réuni d’urgence suite à cette opération.

    La Turquie a bombardé mercredi des cibles situées en territoire syrien en représailles aux tirs d’obus en provenance de Syrie, qui ont provoqué la mort de cinq civils dans une localité frontalière turque, a annoncé le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

    Les ambassadeurs de pays membres de l’Otan, dont la Turquie est membre, vont se réunir en urgence dans les heures qui viennent pour évoquer la situation créée par cet incident, a ajouté M. Erdogan dans un communiqué.

    « Cette attaque a fait l’objet d’une riposte immédiate de nos forces armées (…) qui ont bombardé le long de la frontière des cibles identifiées par radar », a déclaré M. Erdogan dans un communiqué.

    « La Turquie ne laisserait jamais impunies de telles provocations du régime syrien, qui menacent notre sécurité nationale, dans le respect du droit international et de ses règles d’intervention », a-t-il ajouté.

    Le chef du gouvernement turc a aussi annoncé que son ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu s’était entretenu avec le secrétaire général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen et qu' »il a été décidé que l’Otan réunirait son conseil très prochainement ».

    Dans l’après-midi, plusieurs obus tirés depuis le territoire syrien ont frappé la localité frontalière turque d’Akçakale, tuant cinq civils et en blessant une dizaine d’autres, selon un dernier bilan rendu public par le gouverneur de la province de Sanliourfa, Celalettin Guvenc.

    Cet incident est le plus grave entre la Turquie et la Syrie depuis que la défense anti-aérienne syrienne a abattu en juin un avion militaire turc.

     

  • Loi de finances 2013, pigeons et auto-entrepreneurs : stop aux fausses rumeurs !

    Depuis vendredi, la publication du projet de 2013 a déclenché une vague de rumeurs sans précédent sur la mort annoncée du statut d’auto-entrepreneur.  Pourtant, après avoir éliminé les fausses allégations et les approximations, il semblerait qu’il s’agisse surtout d’une tempête dans un verre d’eau…

    Qui est responsable ? Pourquoi ? Quels sont les vrais changements pour les ?

     mobilisation auto-entrepreneurs

    La petite phrase qui met le feu aux poudres

    Tout commence vendredi dernier, par la publication officielle du projet de loi de finances 2013.   Dans ce texte,  il est notamment prévu un “alignement du régime de cotisation sociale des autoentrepreneurs sur celui des autres entrepreneurs individuels”.

    Cela signifie-t-il que le statut des est menacé ? NON ! Il s’agit ni plus ni moins d’une hausse prévue (a priori de 2 à 3%) du forfait de .

    Pourtant, sans prendre le temps d’analyser ou de vérifier ces informations auprès du ministère, la FEDAE publie des communiqués incendiaires et mobilise la presse en déclarant notamment :

    Grégoire Leclercq et Cyrille Darrigade, respectivement président et Vice-Président de la FEDAE ont réagi vivement : « Le régime sera tué car le mode de calcul des sera forfaitaire et remet en cause le pilier fondateur du régime qui prévoyait une exonération de charges en l’absence de chiffres d’affaires.La réforme n’améliora pas la protection sociale des bénéficiaires du régime dans la mesure où cette protection était déjà identique à celle des autres travailleurs indépendants. »

    C’est pourtant FAUX ! Non, les principes fondateurs du statut d’AE ne sont pas remis en cause.  Comme toujours, tant que vous ne déclarez pas de chiffre d’affaires, vous n’avez pas de charges à payer !

    Un buzz opportuniste

    Dès le lendemain, soit le samedi 29 septembre, le ministère du Commerce et de l’Artisanat a clarifié sa position, pour ne laisser aucune place à la confusion (source AFP) :

    “Nous avons uniquement décidé de relever les taux forfaitaires pour les rapprocher de ceux des indépendants. C’est une question d’équité. Le reste (avantages fiscaux, démarches simplifiées) ne varie pas. Si les gagnent zéro, ils continueront de payer zéro”

    Mais rien n’y a fait. Appels à mobilisation sur le web et les réseaux sociaux, diffusion d’informations erronées, tout y passe. Et les rumeurs les plus folles circulent à la vitesse grand V.  Évidemment, cet emballement n’est pas toujours”gratuit” : les médias font grimper leur audience, certains organismes vendent des adhésions….

    Quand les “pigeons” s’en mêlent…

    Pigeons et entrepreneursDans la foulée, une nouvelle communauté est née sur Facebook : les Pigeons.   Ce groupe se revendique “mouvement de défense des français” mais, pour l’instant, l’identité de ses membres fondateurs est encore inconnue.

    Il permet sans doute de témoigner du besoin de reconnaissance des chefs d’entreprise mais là encore, les informations véhiculées s’avèrent souvent inexactes, notamment en ce qui concerne la prétendue taxation à 60 % en cas de vente de leur entreprise (source) . Tout est bon pour faire monter la sauce ! 

    Sur le forum, le débat est d’ailleurs assez passionné entre les pro-pigeons et les sceptiques :  participer à la discussion

    Une seule certitude : avec un nombre de fans en constante augmentation (34 545 à ce jour) et un solide réseau relationnel (une agence de com’ serait derrière ce fameux mouvement), les pigeons ne vont pas tarder à servir les intérêts politiques et les ambitions des uns et des autres. L’UMP s’est déjà empressée d’apporter son soutien à ces volatiles (source)…

    Ne vous laissez pas manipuler ! Vous n’êtes ni des pigeons, ni des moutons !

    Se mobiliser, c’est bien ! Mais il faut que ce soit pour les bons motifs. Ne vous laissez pas manipuler !

    Tant que le régime de l’auto-entrepreneur n’est pas directement menacé, pourquoi jouer les rapports de force plutôt que la concertation et le dialogue ?

    Comment parviendrez-vous à faire entendre votre voix lorsque le statut d’AE sera vraiment sur la sellette si une simple hausse des cotisations déclenche un mouvement d’une telle ampleur ? L’indignation systématique risque d’être totalement contre-productive, surtout lorsque l’ensemble des français (entrepreneurs et particuliers) est mis à contribution.

    Les années à venir s’annoncent très dures. Il va falloir se serrer les coudes, s’entraider, et certainement se mobiliser pour défendre l’essentiel.  Et là, comme à chaque fois que cela a été nécessaire, vous pouvez compter sur Gautier-Girard.com !

    Crédit photo : merci à Erminig Gwenn

    Source : http://www.gautier-girard.com/actualites/loi-de-finances-2013-pigeons-et-auto-entrepreneurs-stop-aux-fausses-rumeurs/

  • Débat entre Etienne Chouard et Yvan Blot


    Débat entre Etienne Chouard et Yvan Blot sur la… par enquete-debat

    Yvan Blot est haut fonctionnaire, responsable de l’association ‘Agir pour la démocratie directe’, et spécialiste en France de la démocratie directe. Etienne Chouard a émergé en 2005 lors de la campagne pour le référendum sur le traité constitutionnel européen, et étudie depuis les mécanismes constitutionnels pour améliorer la démocratie.

  • La gauche au pouvoir : »c’est compliqué »!