• L’armée britannique n’interviendra pas en Syrie

    Peu avant le vote ultime, une motion présentée par le parti travailliste afin d’exiger avant toute décision des « preuves convaincantes » de la culpabilité du régime de Bachar al-Assad dans l’attaque présumée aux armes chimiques du 21 août en Syrie avait également été rejetée.

    « Je prends note, et le gouvernement agira en conséquence », a réagi David Cameron. - Reuters

    Le Parlement britannique a rejeté jeudi soir la motion du Premier ministre David Cameron qui défendait le principe d’une intervention en Syrie en réponse à l’usage d’armes chimiques dont il accuse Damas. Un vote, qui sonne comme un cinglant revers, que le chef du gouvernement s’est aussitôt engagé à respecter.

    «  Il est clair que le Parlement britannique ne veut pas d’intervention militaire britannique. Je prends note et le gouvernement agira en conséquence », a réagi David Cameron après ce camouflet, ajoutant qu’il était « attaché au respect de la volonté de la Chambre des Communes ». La motion gouvernementale a été rejetée par 285 députés contre 272.

    Source : http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202975438448-le-parlement-britannique-rejette-une-intervention-militaire-en-syrie-599467.php?xtor=EPR-100-[NL_8h]-20130830-[s=461370_n=2_c=204_][email protected]

  • L’Allemagne autorise le cannabis médical : où en sont les autres ?

    LA RÉCENTE DÉCISION du ministre de la santé allemand, Philipp Rösler—sur proposition du Parti Libéral-Démocrate ( http://minu.me/77sl ) , le FDP—d’autoriser l’usage du cannabis à des fins médicales ( http://minu.me/77sm ), montre que les politiques de santé publique continuent à évoluer dans de nombreux pays européens.

    Au chapitre des avancées : les essais cliniques des médicaments issus du cannabis, qu’ils soient de synthèse—Dronabinol et Nabilone, commercialisés respectivement sous le nom de Marinol et Cesamet—ou extrait naturellement par la compagnie britannique GW Pharmaceuticals et commercialisé sous le nom de Sativex, mènent à leur adoption progressive en Europe aussi bien qu’en Amérique du Nord.

    Encore plus remarquable, le cannabis médical sous sa forme naturelle, florale, est également de plus en plus accepté. Le cout relativement faible du cannabis floral comparé aux alternatives de l’industrie pharmaceutique semble éveiller l’intérêt de certains pays développés, ou les dépenses de santé causent fréquemment des problèmes budgétaires, à quoi s’ajoute la crise économique.

Page 1 sur 11