• De nouvelles pratiques de surveillance des employés en utilisant des capteurs

    http://www.leparticulier.fr//upload/internet_files/media/article/image/1629.jpg

    L’augmentation de la productivité en entreprise : une bonne excuse pour mener des études légèrement intrusives auprès des salariés, et arriver à des conclusions qu’on connaît déjà !

    C’est l’histoire d’un nouveau type d’étude mené auprès des salariés d’une banque américaine, en utilisant des capteurs enregistrant tous vos mouvements durant la journée…

    Ainsi les salariés portaient un badge enregistrant leurs déplacements dans les bureaux, pour savoir s’ils restaient souvent devant leur poste de travail, ou bien qu’ils allaient fréquemment discuter avec les collègues de la COGIP.

    Puis en analysant cette masse d’informations, nos technocrates sont arrivés à la conclusion que les salariés les plus efficaces étaient aussi ceux qui échangeaient le plus avec les autres. Sans déconner ? Quel résultat surprenant ! :-D

    Si déjà ce genre de suivi vous semble limite, celui opéré chez un fabricant de médicaments risque de vous hérisser les poils du dos : là ce ne sont pas seulement les mouvements qui sont captés, mais les conversations, ainsi que le volume de la voix…

    Bien sûr ces études restent pour le moment plus ou moins respectueuses de la vie privée (aucune analyse nominative, volontariat des salariés…), mais il en faudrait peu pour que ce genre de pratiques puisse basculer dans une surveillance à outrance, sous couvert de récolter des informations pourtant évidentes sur la manière dont interagissent les gens.

    Un chercheur indique d’ailleurs qu’il serait tout à fait possible de détecter les différences de comportement d’un salarié en utilisant ces méthodes de suivi, et notamment de savoir s’il compte démissionner !

    Espérons que ce genre de pratiques n’atteindra jamais nos rivages…

    Source

Page 1 sur 11