• Le Jeu de la mort

    Le Jeu de la mort est un documentaire mettant en scène un faux jeu télévisé (La Zone Xtrême) durant lequel un candidat doit envoyer des décharges électriques de plus en plus fortes à un autre candidat, jusqu’à des tensions pouvant entraîner la mort. La mise en scène reproduit l’expérience de Milgram réalisée initialement aux États-Unis dans les années 1960 pour étudier l’influence de l’autorité sur l’obéissance : les décharges électriques sont fictives, un acteur feignant de les subir, et l’objectif est de tester la capacité à désobéir du candidat qui inflige ce traitement et qui n’est pas au courant de l’expérience.

  • Amnistie Internationale blâme le Canada pour ne pas avoir arrêté George W. Bush

     

    OTTAWA – Amnistie Internationale reproche au Canada de ne pas avoir mis en état d’arrestation l’ancien président des États-Unis, George W. Bush, lors de sa visite en Colombie-Britannique, l’automne dernier.

    Ce reproche figure dans le plus récent rapport de l’organisation qui s’attarde surtout au relevé des atrocités et des violations des droits humains ayant été perpétrées dans le monde.

    En octobre dernier, George W.Bush a participé, à Surrey, en banlieue de Vancouver, à un sommet économique régional. Son prédécesseur, Bill Clinton, y a aussi figuré.

    Le Centre canadien pour la justice internationale a allégué que l’ancien président républicain était responsable de la torture de quatre hommes détenus en Afghanistan et à la prison américaine de Guantanamo Bay.

    Le Canada est aussi critiqué dans le rapport d’Amnistie Internationale pour son traitement des peuples autochtones, de ses réfugiés et de ses suspects de terrorisme. On l’accuse aussi de ne pas avoir tenu d’enquête publique sur l’arrestation de plus de 1000 personnes lors du sommet des leaders des pays du G8, à l’été 2010, à Toronto.

    Le porte-parole d’Amnistie Internationale au Canada, John Tackaberry, soutient que son organisme a de sérieuses inquiétudes sur l’incapacité du Canada, dit-il, à respecter ses obligations internationales dans une multitude de dossiers de respect des droits humains.

     

    Source : http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/05/24/amnistie-internationale-canada-george-bush_n_1541748.html?ref=quebec-international

Page 1 sur 11