• Il est plus facile d’acheter des armes à feu aux États-Unis que des Kinder Surprise

    RÉSEAUX SOCIAUX – Nous vous expliquions mardi 24 juillet pourquoi les fromages français étaient interdits aux États-Unis suite à la parution d’une infographie parue après la tuerie d’Aurora. Une autre illustration, a priori plus ancienne, refait surface ces dernières heures sur les réseaux sociaux: face aux armes automatiques, ce sont cette fois-ci des oeufs Kinder Surprise qui sont représentés. Et pour cause, si les étals américains sont vides de Brie de Meaux et autres camemberts bien faits, il est aussi impossible pour les consommateurs américains de se fournir en oeufs chocolatés enfermant des jouets.

    300 dollars pour un oeuf Kinder

     

    Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’État américain ne plaisante pas avec cette interdiction. En janvier 2011, une touriste canadienne, Lind Bird, décide de se rendre aux États-Unis pour quelques jours. En passant la frontière, sa voiture est contrôlée. Les agents tombent alors sur un Kinder Surprise. Ils menacent Linda Bird d’une amende de 300$ et lui confisquent son oeuf. Quelques jours plus tard, la jeune femme reçoit une lettre de sept pages du gouvernement américain pour qu’elle donne son autorisation pour détruire l’oeuf. Si elle refuse d’obtempérer, elle devra payer 250$ pour que l’oeuf soit conservé le temps du procès.

    Plus récemment, en juillet 2012, deux hommes de Seattle ont dit avoir passé plus de deux heures dans un centre de détention à la frontière canadienne après que des agents des douannes ont découvert des Kinder Surprise dans leur voiture. Brandon Loo et Christopher Sweeney revenaient de vacances à Vancouver. Après avoir été détenus, les hommes n’ont finalement écopé que d’un simple avertissement.

    Les dangers des Kinder Surprise

    La raison d’une telle interdiction? Le danger d’étouffement que représentent les jouets contenus dans les célèbres oeufs. Mais les contrebandiers sont toujours plus nombreux à contrevenir à la loi. Les douanes ont indiqué qu’elles ont saisi plus de 60.000 œufs Kinder dans les bagages des voyageurs et les expéditions de courrier international en 2011, soit deux fois la quantité saisie en 2010. Les douanes avaient mis les consommateurs en garde en avril 2012 juste avant les fêtes de Pâques: « Ces chocolats sont peut-être très mignons mais ils représentent un trop grand danger pour les enfants et ne peuvent donc pas être importés légalement aux États-Unis »

  • La calotte glaciaire du Groenland a dégelé à 97 % en juillet

    les cartes satellitaires montrent que la calotte glaciaire avait fondu à 40 % au 8 juillet et à 97 % quatre jours plus tard, le 12 juillet.

    les cartes satellitaires montrent que la calotte glaciaire avait fondu à 40 % au 8 juillet et à 97 % quatre jours plus tard, le 12 juillet.

     

    Le sol gelé du Groenland a fondu en juillet sur une étendue jamais atteinte en plus de trente ans d’observation satellitaire. Selon les données de trois satellites analysées par l’Agence spatiale américaine (NASA) et des scientifiques universitaires, environ 97 % de la calotte glacière en surface avait dégelé à la mi-juillet.

    La situation est si inattendue que les chercheurs ont d’abord cru à une erreur. « C’est tellement sans précédent que je me suis d’abord interrogé sur le résultat : était-ce bien réel ou était-ce dû à une erreur de données ? », explique Son Nghiem, expert de la NASA. Il précise avoir remarqué la disparition de la majorité de la glace du Groenland au 12 juillet en analysant les données d’un premier satellite. Les résultats des deux autres satellites ont confirmé cette découverte. Les cartes satellitaires de la fonte montrent que la calotte glaciaire avait fondu à 40 % au 8 juillet et à 97 % quatre jours plus tard.

    UN PHÉNOMÈNE NATUREL ?

    Au cours de l’été, la moitié en moyenne de la surface glaciaire du Groenland fond naturellement. Habituellement, la plupart de l’eau issue de cette fonte regèle rapidement en altitude ou est retenue par les glaces des régions côtières, pendant que le reste s’écoule dans l’océan. « Mais cette année, l’ampleur de la fonte à la surface ou près de la surface a connu une hausse brutale », explique la NASA. Au cours des trois décennies passées, la plus importante fonte détectée par satellite ne dépassait pas 55 % de la zone, précise la BBC.

    Les chercheurs doivent maintenant déterminer si cet événement, qui coïncide avec une forte pression inhabituelle d’air chaud au-dessus du Groenland, va contribuer à une hausse du niveau des océans. La NASA a précisé que même le point le plus haut de la calotte glaciaire, situé à plus de 3 kilomètres au-dessus du niveau de la mer, montrait des signes de dégel.

    Selon la glaciologue Lora Koenig, ce type de fonte intervient tous les 150 ans en moyenne, et il est difficile de déterminer si elles sont le fait d’un phénomène rare, mais naturel, ou d’un réchauffement climatique provoqué par l’homme. « La dernière ayant eu lieu en 1889, cet événement est bien au rendez-vous », explique-t-elle. « Mais si nous continuons à observer ce type de fonte au cours des prochaines années, ce sera angoissant. »

    A gauche, une vue du glacier de Petermann le 5 août 2010. A droite, la même vue le 16 juillet, avec le décrochage d’un glacier plus grand que Paris.

    http://s2.lemde.fr/image/2012/07/25/540×270/1738275_3_58ea_a-gauche-une-vue-du-glacier-de-petermann-le-5_5816d2e1acef2bfc6c9140bc66ada0f1.jpg

    DES RUPTURES ANORMALEMENT FRÉQUENTES
    Continue Reading

  • Olivier Delamarche – BFM Business 24 Juillet 2012

  • Ethylotests à usage unique : à consommer avec modération pour l’environnement ?

    Depuis le 1er juillet, tout conducteur de véhicule motorisé est dans l’obligation d’avoir à bord un éthylotest. A compter du 1er novembre 2012, le défaut de possession de cet objet sera sanctionné par une amende de 11 euros. Ainsi, près de quarante millions d’éthylotests vont débarquer au minimum dans les voitures d’ici l’automne, et bien plus si les automobilistes en font usage fréquemment !

    C’est pourquoi l’association Robin des Bois demande au ministère de l’Ecologie et à l’Ademe d’organiser rapidement une filière REP (responsabilité élargie du producteur) pour les éthylotests à usage unique. « Chaque éthylotest à usage unique contient environ 1 gramme de chrome VI, substance classée Cancérogène, Mutagène et Reprotoxique (CMR) », indique l’association qui estime le marché annuel à 30 millions d’unités, soit l’équivalent de 30 tonnes de chrome VI. « A titre de comparaison, en 2010, le rejet dans l’eau de chrome VI a été de 622 kg selon le registre français des émissions polluantes sur Internet (iREP) ».

    Selon Robin des Bois, s’ils sont incinérés, les éthylotests chargeront en chrome les fumées et les mâchefers. S’ils sont mis en décharge, ils pollueront à terme les eaux superficielles et souterraines.

    « A défaut de filière spécialisée, les éthylotests pourraient être intégrés à la filière REP des déchets diffus spécifiques », indique l’association, ou dans la REP déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI).

     

    Source : http://www.actu-environnement.com/ae/news/chrome-dechets-ethylotest-rep-collecte-16184.php4?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

  • Olivier Delamarche – 10 Juillet 2012 – BFM Business 10 Juillet 2012

Page 1 sur 11