• La police sudafricaine tire sur des mineurs en grève

    La police anti-émeute sud-africaine a ouvert le feu sur des mineurs en grève armés de machettes et de batons jeudi près de la mine de platine de Marikana, faisant jusqu’à 18 morts selon l’agence sud-africaine Sapa.

    Les policiers lourdement armés et appuyés par des véhicules blindés étaient en train de dresser des barrages de fils barbelés quand ils ont été débordés par quelque 3.000 employés de la mine, située à 100 km au nord-est de Johannesburg et exploitée par la société Lonmin . La police a tiré des rafales d’armes automatiques sur un groupe de mineurs qui surgissait de derrière un véhicule.

    Au moins sept assaillants ont été tués, montrent des images tournées par Reuters Television. Un journaliste de Sapa dit avoir compté 18 corps. Les négociations menées depuis plusieurs jours par la police avec le principal syndicat de mineurs avaient auparavant échoué, poussant les autorités à ordonner l’évacuation des grévistes et à déployer à cette fin près de 3.000 policiers. Les affrontements entre syndicats rivaux avaient déjà fait dix morts depuis une semaine à Marikana, dont deux policiers.

Page 1 sur 11