• Un krach boursier serait imminent

    Depuis juin, les bourses flambent. On n’est pas loin de l’euphorie à voir les progressions enregistrées. Plus 15% par exemple à la Bourse suisse depuis début juin.

    Connu pour ses vues peu orthodoxes, le stratège actions de Saxo Bank lance un pavé dans la mare. Peter Garnry prévoit une correction boursière imminente de l’ordre de 10%. Ce qui, à la baisse, est considérable.

     

    Après plusieurs mois de progression bourisère, le rouge serait dans l'air.

    Après plusieurs mois de progression bourisère, le rouge serait dans l’air.
    Image: Keystone

    Depuis la bulle Dot.com

    L’homme a plusieurs arguments dans sa manche, relayés par Finews.com. D’abord, il observe que la performance des bourses mondiales mesurée par le MSCI World Index enfonce largement l’indice du climat des affaires. L’écart n’a jamais été aussi grand depuis l’explosion de la bulle internet.

    Quatre débuts de feu sont susceptibles d’allumer la mèche, selon Peter Garnry. Il cite les mesures de sauvetage risquées des banques espagnoles, un rééchelonnement massif de la dette grecque, les mauvais chiffres des entreprises au troisième trimestre et le l’imbroglio fiscal et budgétaire américain («Fiscal-Cliff»).

    L’anxiété de l’expert danois porte surtout sur la zone euro, en pleine «désintégration structurelle». Après l’Italie et l’Espagne, il juge que les orientations économiques et politiques prises par la France en font le chaudron idéal des prochains remous dans la zone.

    Et ce n’est pas fini

    La Chine fait aussi partie des inquiétudes de Peter Garnry. Il fait siens les propos du patron de FedEx. Ce dernier juge encore largement sous-estimé par les analystes l’impact sur l’économie chinoise du coup de froid actuel sur ses exportations.

    Pour Peter Garnry, «la baisse continue des exportations de la Chine est préoccupante et devrait surprendre pas mal d’analystes durant la saison à venir des résultats d’entreprises.» (Newsnet)

     

Comments are closed.